J'élève mon enfant du mieux que je peux... et c'est déjà bien !

J’élève mon enfant du mieux que je peux… et c’est déjà bien !

Outils Coaching de pros
Laisser un commentaire

Il est très facile d’être stressé, agacé, de grogner, de s’énerver, de rouspéter, de houspiller, de râler lorsqu’on est parent. La vie quotidienne, la responsabilité et le rythme infernal que nous avons y contribuent. Mais un jour, nos enfants s’envolent et nous restons avec ce que nous avons créé. L’impression que tout est passé trop vite.

Il est plus difficile, me semble-t-il, de faire le pari du bonheur, bien plus exigeant.

Un bonheur tout simple qui ne passe ni par la perfection, ni par le contrôle mais par le lâcher-prise, l’acceptation de nos imperfections, la gratitude et l’émerveillement face aux petites choses du quotidien. La chance d’avoir une famille que l’on aime et qui nous aime. Et, lorsque nos enfants voleront de leurs propres ailes, ils auront envie de revenir nous voir, de passer du temps en famille car nous aurons rempli leur coeur d’amour et de doux souvenirs.

 

Alors comment cultiver la joie et le bonheur en famille ?

 

Voici 3 conseils d’Isabelle Pailleau, psychologue du travail et des apprentissages, dirigeante de la Fabrique à bonheurs et auteure de « J’élève mon enfant du mieux que je peux… et c’est déjà bien» :

 

1er conseil : apprendre et jouer ensemble

Si nous n’y prêtons pas attention, la relation familiale peut se distendre, surtout lorsque les enfants grandissent et deviennent ados. Nous avons l’impression de ne plus leur apporter grand-chose, ni de leur apprendre quoi que ce soit de neuf car, avec le temps, les goûts de nos enfants ne sont plus forcément les nôtres.

 

Mais apprendre ensemble reste un excellent moyen de stimuler la cohésion familiale et de nous souder. Et si nous changions l’ordre des choses ? Au lieu que ce soit nous, les adultes, qui apprenions à nos enfants, laissons-les nous apprendre de nouvelles choses. Intéressons-nous à leurs activités, à leurs jeux vidéo, ou profitons des week-ends des vacances pour apprendre ensemble.

 

2e conseil : construire un projet familial

Que l’on souhaite décorer la maison, partir en vacances, organiser une sortie ou participer à la brocante annuelle de sa ville, construire ce projet en famille et le réaliser ensemble ajoute de la saveur et renforce la cohésion familiale.

Alors, comment faire pour mobiliser tout le monde ? Vos neurones de parents peuvent se reposer, car le projet familial peut très bien être une idée qui vient des enfants. Profitons d’un conseil de famille pour proposer un projet ensemble et donnons à chacun une tâche à la hauteur de ses compétences et de son âge pour y participer. Cela peut être un petit projet, facile à réaliser, ou au contraire quelque chose qui va s’inscrire dans la durée.

Je connais une famille qui a décidé de se lancer dans une formation aux premiers secours dès que les enfants ont eu l’âge requis. En effet, à partir de 10 ans, les enfants peuvent suivre cette formation. Cela permet de développer l’altruisme évoqué plus haut. Ils ont maintenant une compétence commune et se sentent utiles.

 

3e conseil : rire ensemble

« On ne rit pas parce que l’on est heureux, mais l’on est heureux parce que l’on rit. » Madan Kataria

Certains parents pensent qu’il ne faut pas trop rire avec les enfants, au risque de perdre toute autorité.

Or, aucun risque qu’en une partie de fou rire, votre autorité s’envole. La fonction d’autorité, comme une force ancrée en soi, est un phare qui nous permet de diriger nos actions éducatives pour le mieux. Une fois installée, impossible de la déloger. Rire avec ses enfants, en famille, ne nous rendra jamais plus faibles, mais plus humains. Car rire est le propre de l’être humain. Le rire naturel ou induit débloque une énergie joyeuse qui nous aide à regarder la vie autrement, à prendre de la distance avec les événements plus difficiles, en tout cas à mieux les dépasser. Plus nous rions, plus nous rions facilement.

 

Ces quelques pistes pour cultiver le bonheur en famille ne sont qu’un début, si vous choisissez d’y plonger. Je vous souhaite de déverrouiller la fantaisie qui est en vous. Élever nos enfants est un vrai travail. Un travail que nous pouvons faire sérieusement, sans nous prendre au sérieux, et pour lequel nous pouvons faire du mieux que nous pouvons… et c’est déjà bien. 

 


Novembre 2021 – Editions Eyrolles

Acheter le livre

Pitch du livre :

Les clés d’une parentalité heureuse (pour des enfants heureux)

Comment être un bon parent sans le mode d’emploi de votre enfant ? Comment lui offrir un cadre sécurisant pour qu’il s’épanouisse ? Comment exercer son autorité avec bienveillance ? Comment l’aider dans son parcours scolaire, s’il rencontre des difficultés ou que l’heure des devoirs devient un enfer ?

Autant de questions qui seront traitées dans ce livre passionnant et riche en conseils et en témoignages. Au fil des pages, ce guide vous accompagnera dans votre rôle de parent – certainement le plus difficile au monde ! -, de la naissance de votre enfant jusqu’à son adolescence. Isabelle Pailleau partage ici les doutes, les craintes, les joies, les émerveillements de son bilan de parent et son expérience de thérapeute familiale. Elle détaille les derniers apports des neurosciences et de la psychopédagogie positive pour faire de vous des parents du XXIème siècle, aimants, heureux d’être parents… et qui font de leur mieux !

 

par Isabelle Pailleau

Psychologue clinicienne spécialisée dans le travail et les apprentissages et thérapeute familiale. Dirigeante de la Fabrique à Bonheurs. Passionnée de sketchnoting et d’outils de pensée visuelle

 

 Partager cet outil sur votre site

Copier puis coller le code ci-dessous dans le code HTML de votre site :

Découvrir nos autres outils

Commenter