Nuit de guerre dans
Paris : oeuvre sonore

Article
Laisser un commentaire 1

“Ce soir c’est ta peau que je vois partir en cendres, et moi je cherche le fil pour te rejoindre” Sabine Garrigues avance le récit de ses questionnements depuis ce 13 novembre où sa fille Suzon a perdu la vie. Musical et poignant.
Une quête magistrale.

 

A retrouver également sur France culture

Publié le 13 mai 2022

Étiquettes : , , , , , ,

A lire aussi

10 jours sans manger - jour 5

10 jours sans manger – jour 5

Journée biscrose C’est celle d’une modification des mécaniques intérieures. Le jeûne provoque des rêves insensés. Qui n’ont pas de ...

Dans mon Champignon, par Florence Servan-Schreiber

Dans mon champignon

J’ai passé mes vacances au paradis. L’un de mes plus profonds fantasmes enfin réalisé. Un de ceux qu’il n’est facile ...

Contrastes

Les dernières 48h ont été une cascade  d’ambiances en tous genres. Commencée dans les sous sol d’une entreprise bunker ...

Un commentaire sur “Nuit de guerre dans
Paris : oeuvre sonore”

Commenter