Le dîner des mercis 2022

Article
Laisser un commentaire

C’est notre tradition annuelle. 20 convives, une dinde, 4kg de purée et moult denrées. Un thème est lancé, les tâches réparties : le vin, les herbes, l’apéro, la salade ou le pain. La veille, je mets à bouillir des litres de bouillon frais, je pousse les meubles, lisse les nappes et orne la table. Je sors les coupes et les plats endormis, je rassemble chaises et tabourets, comme les pas d’une danse rituelle pour recevoir ma famille choisie à notre dîner des mercis.

Chaque année, je me laisse croire que tout cela ne sera que formalité, à force. Mais jamais, jamais nous ne sortons de cette soirée sans avoir été sacrément touché·e·s, remué·e·s, rallié·e·s, aimé·e·s et avoir trop bu. Cette édition m’a, à son tour, scotchée et soufflée quelques enseignements sur l’organisation d’un tel événement.

 

multitude vs. intimité

La plus grosse difficulté d’un telle tradition est de maintenir l’équipée compacte. Au fil des ans, bien plus de vingt personnes s’y sont succédées et nous aimerions tous pouvoir nous y retrouver, mais si nous dépassons ce nombre, nous perdons le tour d’une table et la chaleur d’être assis les un·e·s en face des autres. Nous avons tout imaginé, debout, ailleurs ou autrement, et revenons à chaque fois à notre configuration. Donc chaque année mon arbitre de coeur saigne, mais il le fait pour sauvegarder l’intimité.

 

se compléter vs. se remplacer

L’équipe en cuisine est mouvante. J’ai enfilé mon tablier avec @chefsylvieberger pendant de longues années, puis mon amie Cédrine venait m’aider et aujourd’hui c’est mon fils Arthur @sandwichmyheart dont les talents ont si bien poussés, qu’il est maintenant mon maître devant mes propres fourneaux. J’aime cette relève qui ne remplace pas mais complète.

 

se dépasser vs. flemmarder

Un thème, fruit de mon inspiration, est lancé avec les invitations. L’année la plus drôle et confusante reste celle où d’une faute de frappe j’ai annoncé qu’on se déguiserait en Panolie. Personne ne s’en est inquiété. Il manquait juste un p. Ils se sont archi creusés les méninges et l’un d’entre nous s’est présenté en Lapon. Se dégonfler n’a plus jamais été une option, même quand on a archi la flemme de trouver son costume, on le cherche.

 

changer vs. se cramponner

Le tour de table des 3 kifs de l’année qui vient de s’écouler, est le témoin illustré de notre monde qui bouge. Nous avons ensemble traversé mille rencontres, deuils, victoires et déconvenues. Nous sentons nos feuilles pousser et tomber des arbres qui constituent ce bosquet que nous formons. Entendre ma troupe énoncer son évolution m’aide à admettre et aimer l’impermanence. Je sens à chaque fin d’une telle soirée que seul le futur nous attend, et que le passé nous a tant gâté.

 

se réjouir vs. se préoccuper

Ce qui ressort à chaque fois, est la puissance indéniable qu’a la gratitude quand on prend la peine de l’honorer, et quand on le fait ensemble. Elle nous rend au centuple les efforts et attentes que nous avons mis dans une telle soirée. Elle nous rappelle surtout combien nous sommes, grâce à elle, entre nous à jamais reliés.

 

Publié le 2 décembre 2022

Étiquettes : ,

A lire aussi

Masterclass La Fabrique à Kifs

La fabrique à KIFS : notre master class au théâtre

Je me l’étais promis, et bien c’est comme si c’était fait. Les 5 et 6 avril prochains, je monte ...

Créativité, écriture, désir, projets…

Replay du live instagram en duo avec Hélène Dujardin, sophrologue, au cours duquel nous avons exploré les ressorts enfouis ...

Aveux capillaires

Tous les deux mois, vous ne le savez peut-être pas, je peux, dans le magazine Clés, raconter un peu ...

Commenter