Bien choisir ses proches sans se fâcher

Article
Laisser un commentaire

Dans les zones rouges, allons-nous vers une forme de bulle sociale, déjà mise en place chez les Belges ? Mais s’il faut choisir son tout petit monde, sur quels critères le faire ?

 

Une bulle sociale définit juste auprès de qui on se démasque avec l’engagement de se masquer en présence du reste du monde. On peut le comparer à une protection lors d’un rapport sexuel. Les rapports ne sont pas interdits, mais on s’engage à ne pas avoir de rapports non protégés.

L’un des dilemme est de choisir auprès de combien de personnes chaque membre d’une même famille va se dévoiler. Le plus simple étant donc de raisonner par familles complètes, parents et enfants d’une même maison se dévoilant à une autre maisonnée complète. Forcément, la réalité de nos rapports ne fonctionnait pas comme cela en temps pré-covid.

La tentation de continuer à vivre en bande relève de la responsabilité personnelle face à l’enjeu collectif. Se rappeler que tout cela n’aura qu’un temps aide à y voir une  forme de jeu.

Qui intégrer ? Les gens avec lesquels on a le plus besoin de se lâcher, de rire et pouvoir se laisser aller, d’être dans la nuance des expressions.

 

La suite de l’article sur le site Atlantico

Publié le 2 octobre 2020

Étiquettes : , , ,

A lire aussi

Life saver

Aujourd’hui, j’ai animé l’une des pires conférences de ma carrière Je tiens à le dire, car je suis rapide ...

JT France 2

Dans le journal de 13h sur France 2, je côtoie Pharell Williams. C’est aujourd’hui la journée internationale du Bonheur. ...

Carrément Brunet, RMC

RMC : le niveau de vie d’avant était-il mieux qu’aujourd’hui ?

Le niveau de vie d’avant était-il mieux qu’aujourd’hui ? C’était l’objet du débat dans l’émission Carrément Brunet du 12 ...

Commenter