BIBA : "Dîner de kifs" : Florence Servan-Schreiber met du bonheur dans nos assiettes

Biba : du bonheur dans nos assiettes

Presse
Laisser un commentaire

« Dîner de kifs » : Florence Servan-Schreiber met du bonheur dans nos assiettes

Dans son nouvel ouvrage, notre experte pétillante en psychologie positive nous propose des recettes gourmandes, conviviales, bonnes pour la santé et ultra-fun !  Une initiation passionnante et joyeuse à la cuisine positive.

Par Julie Renyié.

Fan de Florence Servan-Schreiber ? Alors, vous allez être servie (enfin, vous allez plutôt servir de bons plats à vos proches…). Car après avoir boosté notre gratitude avec « 3 kifs par jour » et nos super-pouvoirs avec « Power Patate« , notre spécialiste de la psychologie positive revient dans un troisième livre ultra-vitaminé paru chez Marabout. Et cette fois, elle nous fait découvrir (à nos yeux et papilles)… la cuisine positive !

Au menu ? « Rouleaux de printemps pour vivre longtemps », « Broquettes de cabillaud toutes douces », « Bibimbap », « Pétillant de grenade », « Sauce caramiel » ou encore « Banana bread » : voici 80 « recettes positives pour découvrir la cuisine du bonheur ». Hé oui, car cuisiner, c’est aussi se faire kiffer dans un moment de flow puis de partage (Si on veut bien partager) , en prendre plein les mirettes, la bouche et le bidon, préparer des tablées accueillantes ou intimes, réconfortantes ou joyeuses, laisser s’exprimer sa créativité et prendre soin de sa santé pour kiffer sa vie encore plus longtemps.

 

Lire la suite de l’article sur BIBA

Publié le 1 octobre 2015

Étiquettes : , , , , ,

A lire aussi

Club sandwich

A toutes celles et ceux qui s’ennuient, doutent ou végètent, j’aimerais vous rassurer, car je crois, enfin, que l’on peut ...

Pleine conscience garantie

Voilà 48h que je n’ai rien mangé. Rien est inexact, j’ai bu des liquides en pagaille, quand même, mais seulement des ...

Une 3e saison pour la Fabrique à kifs

La tournée reprend et voici notre toute nouvelle affiche ! Venez muscler votre bonheur avec nous. On prolonge à ...

Commenter