L'agenda

Formation de formateur à la Science du bonheur

à Paris, avec Juliette Lauverjat

Les 23 et 24 mars 2023

Formation aux 10 outils indispensables de la psychologie positive pour les coachs de vie

via Zoom, animé par Justine Chabanne

Les 5, 12 et 19 juin 2023

Formation de formateur à la Science du bonheur

à Paris, avec Juliette Lauverjat

Les 21 et 22 septembre 2023

Formation de formateur à la Science du bonheur

en visio, avec Juliette Lauverjat

Les 20 et 21 novembre 2023

Ecrire pour s’épanouir et kiffer
édition Poche

A retrouver chez vos libraires

Découvrir

Tout l'agenda

7 conseils pour lutter contre le blues

Presse
Laisser un commentaire 1

Vous êtes fatigué et vous avez le moral dans les chaussettes ? Pas de panique, vous êtes juste victime d’un petit coup de blues hivernal. Professeure de bonheur, Florence Servan-Schreiber vous livre sept réflexes tout simples pour passer l’hiver avec le sourire. 

Par Yves Gourmelon, journaliste à l’édition du soir de Ouest France. 

1. On ne s’affole pas

Jusqu’ici tout allait bien. Puis soudain, patatras ! En l’espace de quinze jours, entre le traumatisme lié aux attentats de Paris et la dégradation de la météo, tout s’est détraqué. Moral dans les chaussettes, envie de rien faire, gros coup de mou voire début de déprime, la dépression saisonnière vous a rattrapés. Ce qui ne veut pas dire qu’il va falloir impérativement attendre le printemps pour retrouver le sourire. « On est dans une atmosphère collective étrange. On a tous été pas mal secoués par ce qui s’est passé, concède Florence Servan-Schreiber. Mais cela va passer. On ne peut pas être taquet toute l’année. On est souvent très sévère avec nous-mêmes. Il est normal de passer par des hauts et des bas. Il faut l’accepter. Ce n’est que si cela persiste plusieurs semaines qu’il faudra vraiment s’inquiéter. »

2. On se bouge

« Quand le climat change, on a tendance à être un peu moins exigeant avec son corps », déclare Florence Servan-Schreiber. On mange plus, on bouge moins et le moindre aléa météo est généralement l’occasion de switcher la petite séance de sport que l’on avait planifiée la veille par un film à la télé. « Or, il faut vraiment rester attentif à la manière dont on se bouge. Il faut continuer à faire du sport. Quitte à en trouver un autre si celui que l’on pratique le reste de l’année se fait à l’extérieur. On peut très bien se limiter à une petite séance d’étirements à la maison. N’importe quel mouvement physique va nous faire du bien. Mais c’est une exigence qu’il faut vraiment maintenir, car cela a une incidence immédiate sur le cerveau. »

3. On prend soin de son assiette

Tartiflette, bœuf bourguignon, blanquette… Autant de petits plats qui sentent bon l’hiver. Et pourtant… « Plus on va manger des choses grasses et difficiles à assimiler par l’organisme, moins on va se sentir bien », prévient Florence Servan-Schreiber, qui vient d’ailleurs de publier un livre de recettes positives, il y a quelques semaines (Dîner de Kifs aux éditions Marabout). « Il faut impérativement continuer à manger des légumes verts en hiver. Cela peut-être des choux, ou encore du brocoli qui est un aliment génial en cette période car il permet au cerveau de fabriquer de la sérotonine, cette hormone qui fait qu’on se sent bien. » Le chocolat noir ou encore les sardines sont également d’excellents aliments anti-dépression.

4. On continue à voir ses amis

Alors que l’été est propice aux sorties ou aux barbecues entre copains ou en famille, la tentation est grande lorsque l’hiver arrive de se replier sur soi. « Or, on a besoin de se voir. C’est une décision consciente. Il faut continuer à côtoyer ses amis et sa famille en hiver. Cela ne veut pas dire sortir tous azimuts, mais continuer à vivre ensemble. »

Lire l’intégralité de l’article sur Ouest France

Publié le 27 novembre 2015

Étiquettes : , ,

A lire aussi

Redonner le goût de l’écriture

Voici la Chronique d’Edwige Coupez sur France info : À l’heure des réseaux sociaux et du tout numérique, la ...

Famili

Oui, le bonheur ça s’apprend ! On rêve tous de voir nos enfants croquer la vie à pleines dents ...

Podcast Journaleuse – Les pouvoirs de la gratitude

 » Pour le deuxième épisode de mon podcast “C’est la vie”, j’ai tendu le micro à Florence Servan-Schreiber, spécialiste de la psychologie ...

Commenter

 

Guilde de la gratitude - Participant à la contagion de la gratitude | 3kifsacademie.com

Pour accéder à cette page,

rejoignez notre communauté
en vous 
inscrivant à notre newsletter : 
“Une semaine pour changer d'ère”

Votre cadeau de bienvenue :

Fortune cookie pour la nouvelle année

MERCI

Vérifiez votre boîte mail pour confirmer votre inscription et accéder à votre cadeau.



Chargement en cours