L’héritage culturel féminin est un trésor

Article
Laisser un commentaire

Sujet brûlant et militant, la place des femmes dans l’histoire passée et à venir. Politiques, arts, sciences et guerres : elles y ont toujours occupé des fonctions indispensables et brillantes que l’emprise masculine a méthodiquement effacées. Seuls 4% des oeuvres montrées au Louvre ont été créées par des femmes et l’Académie Française a sciemment modifié la grammaire pour que le féminin disparaisse toujours au profit du masculin.

Et c’est ainsi que nous le matrimoine : les influences, constructions et oeuvres que nous concédons au monde, s’effacent (in)consciemment.

Projet foisonnant et passionnant, Donne moi des Elles réhabilite la transmission au féminin et nous invite à tisser un réseau d’inspiration. Ses autrices Caroline Lesire et Alexandra Ughetto, sous la forme d’un livre et d’un podcast, nous remettent au coeur de l’histoire.
Oui, il y a eu des femmes Pharaon !

L’heure est à la sororité. J’ai eu le plaisir de participer à ce projet en y rendant hommage à ma mère, Claude Servan-Schreiber.

 

 

Pitch du livre :

Notre histoire nous est transmise de manière partielle, la plupart du temps en occultant la contribution des femmes. Il est temps de remettre les figures féminines à l’honneur. Ainsi, Caroline et Alexandra ont voulu promouvoir l’existence d’un matrimoine et du mentorat féminin. Tout en mettant en lumière des femmes à la trajectoire inspirante, elles transmettent des outils d’empowerment pour générer des transformations intérieures et ouvrir les horizons. Au programme: C’est quoi le matrimoine ? ; Le b.a-ba du féminisme; L’importance d’avoir des modèles; Oser être une femme libre; Pas besoin d’être exceptionnelle pour être inspirante.

Caroline Lesire et Alexandra Ughetto vous invitent à les suivre dans leur quête du matrimoine et du mentorat…

Editeur : Jouvence

Parution : 10 novembre 2022

 

 

Suivre leur compte instagram

Acheter le livre

Publié le 18 novembre 2022

Étiquettes :

A lire aussi

L’Académie du féminin #4 – Mon plus gros défi

Je poursuis mon échange avec Catherine Oberlé de l’Académie du féminin pour parler de mon plus gros défi mais ...

En podcast avec Anne Ghesquière

Quand on répond aux questions d’Anne Ghesquière, on sent s’opérer en soi, une Métamorphose. Pointer vers ce qui nous ...

Bonheur : un cerveau nommé désir

Voilà un chouette résumé de mon passage toulousain par le journal La Dépêche ! Comme si vous y étiez ...